Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

L'implication des membres du C. M. R.

Communauté de communes du pays de Mormal

La communauté de Communes du Pays de Mormal C C P M regroupe 53 communes et sa population approche 50 000 habitants.

 

Elle se compose de 3 «centres bourgs» : Bavay, 5900 habitants ; Landrecies, 3500 habitants ; Le Quesnoy, 5000 habitants, et une myriade de villages de 240 à 2000 habitants.

La démarche CADA (Communauté Amie des Ainés) est au départ une initiative de l’OMS, l’objectif étant d’inciter les villes et la CCPM à adhérer à cette démarche, à mieux l’adapter aux besoins des ainés de façon à « exploiter » le potentiel que représentent  les personnes âgées pour l’humanité.

Au sein de la CCPM les démarches ont été initialisées suite à des audits auprès de la population, 7 thématiques ont été retenues :                                                 

Habitat : (Marpa, béguinage) ;

Mobilité, transport,                                                                  

Culture, communication, information,

Santé, aidants, handicap, isolement,

Vie sociale (en lien avec les écoles) ….

Création d’une « assemblée des Seniors »…

Chacun de ces groupes est piloté par  un maire référent de la CCPM.

Je peux vous parler précisément du thème « isolement » puisque je travaille dans cette commission.

Les communes ont recensé leurs ainés qui souffrent d’isolement, pourquoi ? (santé, enfants éloignés…) et qui souhaitent une visite.

  • Etre visitée par une personne du village, ou extérieure à leur village, à quel rythme ?

Pour y faire…quoi ? Un gâteau… et le déguster,

  • partager un café, lire ensemble et en discuter,
  • Faire un jeu de société,
  • Parler de ses souhaits….

Se pose maintenant le question de la formation et sa reconnaissance. Faudra-t-il créer une « carte » CADA ?

Ces engagements ont pour but de permettre aux Ainés de vivre chez eux le plus longtemps possible, de faciliter leurs déplacements, leur offrir une vie sociale épanouie, de préserver leur santé… (ex : gymnastique adaptée), d’améliorer leur information : apprentissage de le tablette.

Favoriser les contacts avec les politiques « proches du terrain » et acteurs du territoire.

Des réunions d’information « tout public » ont présenté ce travail.

Un chef de projet effectue la liaison entre les différents groupes de travail et la CCPM.

Un médecin gériatre élu, de la CCPM est « moteur » de toutes ces avancées.

                                                                                                          Bernadette Cabaret

Article publié par cmr • Publié Vendredi 20 avril 2018 • 52 visites

Haut de page