EDITO septembre 2018

Paix, Développement et Ecologie

Cet été, le MRJC a organisé le Festival de la Paix à Besançon.  Cet évènement qui coïncide avec le centième anniversaire de la fin de la Grande Guerre nous donne l’occasion de s’interroger sur ce que signifie Etre en Paix aujourd’hui. Ce festival était organisé avec le KLJB, l’équivalent allemand du MRJC, ce qui montre que bien des choses ont changé depuis 1918 et qu’aujourd’hui, c’est l’amitié qui a pris le dessus.

Pourtant, aujourd’hui, la  question de la  paix est encore un sujet qui est au centre des préoccupations des jeunes. Pour eux, lors de ce festival, cela s’est traduit par des réflexions  sur  la souveraineté alimentaire, l’économie au service de tous, la spiritualité, le vivre ensemble, la démocratie au quotidien,…  

S’il  est vrai qu’aujourd’hui en France, nous ne réglons plus les conflits avec des fusils et des canons, nos modes de vie agressent  de manière forte notre planète et ses habitants. On peut même se poser la question de savoir si nous n’avons pas déclaré la guerre à notre terre, aux peuples du sud déjà victimes  des changements climatiques, aux générations futures à qui nous allons léguer un héritage bien mal en point. Le Pape François, dans son encyclique Laudato Si nous invite, de manière urgente à sauvegarder notre maison commune, à prendre soin de tous les  êtres vivants qui l’habitent et d’avoir une attention plus particulière pour les plus fragiles.

La paix rime donc avec développement et écologie. Elle s’incarne dans le vivre ensemble, pour créer de nouveaux rapports au niveau local dans nos familles, nos villages, nos associations et également à un niveau plus large, dans de nouveaux rapports entre les peuples. Elle doit progresser en nous invitant à changer  nos modes de vie qui doivent prendre davantage en compte les questions sociales et environnementales.

Mais le message que nous livrent aussi les jeunes du MRJC, c’est que cela peut être un projet dynamisant qui laisse de la place à l’enthousiasme, la joie et les rêves et c’est une invitation à habiter notre terre autrement et fraternellement. Avec la rentrée qui approche, c’est cette dynamique que nous allons continuer dans nos groupes et mouvements.

En espérant que cet été a été l’occasion de faire une belle pause, pleine de rencontres, de découvertes, je vous souhaite une bonne et belle rentrée.

Jean-Marie Lefrancq

Pour voir la newsletter cliquer ici

Article publié par cmr • Publié Lundi 10 septembre 2018 • 102 visites

keyboard_arrow_up